GASPÉ, MY LOVE


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un dimanche comme un autre? (pv Elena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoran M. Bravska

avatar

(MESSAGES) : 49
(ARRIVÉ(E) LE) : 05/07/2015
(LOCALISATION) : la où le vent m'emporte

MessageSujet: Un dimanche comme un autre? (pv Elena)   Mer 8 Juil - 15:18

Aujourd'hui je ne travaille pas au garage, nous sommes dimanche et Tristan m'a dit que se n'était pas la peine que j'aille bosser ce week end. Il fait beau aujourd'hui. N'étant pas beaucoup chez moi mon réfrigérateur est bien vide il est temps que j'aille acheté un peu à manger. Je me suis levé assez tôt ce matin. Avec comme compagnon mon panier me voilà dans les différentes allées. J'aime bien venir ici, on trouve un peu de tout. Je m'arrête sur un étalage de légumes où je prends une salade et des fruits. Après avoir payé je continus mes petites courses. Un peu perdu dans mes pensées je ne regarde pas trop où je mets les pieds et je bouscule une personne. D'un geste vif je rattrape un peu cette personne tout en disant

"Désolé je suis vraiment désolé je ne vous avez pas vu. Est ce que ça va?"

Dans mon regard on peut lire de l'inquiétude mais pas seulement on y trouve aussi de la tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Bravska

avatar

(MESSAGES) : 20
(ARRIVÉ(E) LE) : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre? (pv Elena)   Mer 8 Juil - 18:34

Je venais à peine d'arriver en ville. Enfin c'était un peu exagéré, je ne descendais pas de l'avion, j'étais là depuis trois jours. J'avais pris une chambre dans un hôtel, en attendant de pouvoir avoir un appartement...ou quelque chose. En fait, si j'étais à Gaspé c'était pour une raison bien précise. Mon père, celui que j'ai cru mort pendant près de vingt ans...et bien mon père est en ville. J'ai été élevée par mon oncle Radimir, le frère de mon père. C'est lui qui m'a tout avoué il y a moins d'un mois, il m'a dit que cela faisait très longtemps qu'il savait que mon père était en vie et s'il me l'avait caché c'était parce qu'il ne voulait pas me perdre, il n'a jamais pu avoir d'enfant, donc il ne voulait pas que je cours retrouver mon père une fois que je saurais qu'il est en vie. Vous ne pouvez pas savoir à quel point je lui en veux. Je ne sais si je réussirais à lui pardonner un jour. Je pense que cela dépendra du fait que je retrouve mon père ou pas et si cela se passe bien...ou pas.

Pour l'heure, j'ai envie de découvrir un peu les environs. J'ai entendu dire qu'il y avait un marché non loin d'ici. Alors, je posais mon chat, Chaussette, par terre puis je sorti de la chambre en ayant pris sur moi la dernière photo que j'ai de mon père, elle date de vingt ans, j'espère qu'il n'a pas trop changé, on ne sait jamais, peut-être que quelqu'un ici le connaît. Oui, je suis quelqu'un de très optimiste.

Arrivée sur le marché, un grand sourire flotte sur mes lèvres, j'ai toujours adoré ces endroits, plein de vie, de couleurs. J'allais choisir un fruit lorsque je fus bousculé par quelqu'un. la chute fut heureusement évité, celui qui m'avait bousculé, me retint aussitôt. Je levais mon regard vers lui en souriant.

"Ne vous en faites pas, rien de...de cassé."

Oui, j'avais un peu bloqué, l'homme en face de moi ressemblait tellement à celui de la photo. Etait-ce réellement mon père ? Non, cela serait tellement formidable si c'était lui et tellement..."filmesque"..oui enfin comme dans les films quoi. L'expression dans son regard. Il était inquiet, mais il y avait aussi de la tristesse.

"Je suis désolé, mais... vous ressemblez tellement à quelqu'un que je connais, enfin que j'aurais pu connaître si la vie n'en avait pas décidé autrement. Permettez-moi de me présenter, je suis Elena...Elena Bravska"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoran M. Bravska

avatar

(MESSAGES) : 49
(ARRIVÉ(E) LE) : 05/07/2015
(LOCALISATION) : la où le vent m'emporte

MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre? (pv Elena)   Mer 8 Juil - 19:07

Mon regard croisa celui de la jeune femme. à ce moment là je me figea un peu. Ce regard si semblable à celui de ma femme, elle parla, sa voix, cet accent. Je dois arrêter d'y penser. Elle vient de dire que ça allait qu'elle n'avait rien de cassé. Elle parle, je l'écoute sans vraiment l'entendre, je me laisse bercer par le son de cette voix, ce timbre qui a quelques chose de vraiment très familier et pourtant si lointain. Mon regard se pose sur les jambes de la jeune femme. Pourquoi ses jambes? il y a quelques choses d'étrange. Ses pieds sont en décalé comme si elle avait un handicap ou un traumatisme. Deux mots raisonna à mes oreilles Elena Bravska. Ma fille s'appelait Elena, elle morte tout comme ma femme. En Croatie il y a beaucoup de Bravska c'est un nom répandue. Je dis après un moment interdit

"Je me prénomme Zoran. Elena est un très joli prénom. J'avais une fille qui s'appelait ainsi, elle aurait une vingtaine d'année, mais la vie en a décidé autrement. Vous êtes sur que vous allez bien?"

D'un air interrogateur je montre ses jambes

"Je peux regarder vos jambes s'il vous plais?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Bravska

avatar

(MESSAGES) : 20
(ARRIVÉ(E) LE) : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre? (pv Elena)   Jeu 9 Juil - 13:22

Zoran, son prénom était Zoran, comme mon père. Ce serait vraiment trop beau si c'était lui, juste en face de moi. Il poursuivit en me disant qu'il avait une fille qui s'appelait comme moi et qui aurait eu mon âge, apparemment, elle était morte étant donné comment il en parlait. J'avais une sensation étrange au creux de mon estomac. On m'avait menti pendant vingt ans, peut-être qu'à lui aussi. Mon oncle n'a certainement pas prévenu son frère puisqu'il ne savait pas où le joindre. J'esquissais un petit sourire.

- Merci. Ah bon ? Que s'est-il passé ? Oui, je vais bien, c'est juste que...enfin je ne sais pas, une sensation étrange s'empare de moi, c'est tout.

Ensuite il me demanda de lui montrer mes jambes. Problème, j'avais horreur de ça, voilà pourquoi je portais toujours des pantalons, la peau fripée, brûlée par la guerre qui recouvrait mes jambes me faisait horreur. J'hésitais un instant, mais me décidait tout de même.

- Bien, j'accepte de vous les montrer, mais je vous avertis tout de suite, je ne vous les montre pas longtemps, parce que ce n'est pas la partie de mon corps que je préfère.

Je remontais les jambes de mon pantalon tout en me demandant, seulement maintenant, pourquoi m'avait-il fait cette demande. J'avais le pantalon jusqu'aux genoux et je détournais le regard face à mes brûlures.

"Désolé de ce spectacle fort peu ragoûtant, mais la guerre en Croatie m'a laissé des stigmates....je n'avais que quelques mois."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoran M. Bravska

avatar

(MESSAGES) : 49
(ARRIVÉ(E) LE) : 05/07/2015
(LOCALISATION) : la où le vent m'emporte

MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre? (pv Elena)   Jeu 9 Juil - 14:16

Je n'aime pas parler du passé surtout de ce qui c'était passé en Croatie, la guerre ne fait pas de différences elle détruit tout sur son passage, elle mutile autant des enfants, des adultes civile qui ne demande qu'à vivre. Des personnes qui s'en fiche dans le font de qui gouverne un pays ni comment du moment qu'il puissent vivre un minimum. Elena semble vouloir savoir ce qui c'est passé. Après un moment. Pour elle non plus ça n'avait pas dus être facile. Je l'a vois remonter un peu les jambes de son pantalon pour découvrir des jambes abimés. Elles avaient dus avoir été brulé et mutilé par des éclats de métal. Je m'accroupi tout en disant

"Il n'y a pas à être désolé. quand on voit l'état de vos jambes on se demande comme vous avez put y survivre et surtout comment vous arriver à vous tenir debout. Les muscles de votre jambes droite doivent avoir souffert et vos sensations à la douleurs doivent être fausser."

Avec délicatesse je rabaisse doucement les jambes je dis en me relevant

"Je vivais à Zagreb avec ma femme et ma petite fille Elena, c'était un très joli bébé, elle était notre petit rayon de soleil. Quand elle a commencé à marché elle tombait comme tout les bébés qui cherche leurs équilibre, mais elle ne pleurait jamais comme si sa perception à la douleur était faussé. Ayant moi même des soucis de ce coté là j'avais commencé à me poser des questions, ma femme et mon frère disait que je me faisais des films. Radimir était toujours optimiste comme quand il disait que l'immeuble était sur, qu'il n'y avait de danger. à l'époque je travaillais beaucoup, j'étais pneumologue et chirurgien à l'hôpital. Mais avec la guerre il y avait beaucoup de travail je ne rentrais pas tout les soirs à la maison. Un soir il y a eut une explosion et les sirène, on en avait l'habitude de se son mais quand on m'a apprit que notre immeuble a été bombardé je me suis précipité. Tout était que gravas. Des corps disloqué, des cris, des pleurs. J'ai appelé, je voulais retrouver ma famille"

Je m'arrête un moment. C'est la première fois que j'en parle aussi ouvertement. Je me décide à reprendre

"J'ai entendu mon prénom faiblement, j'avais retrouvé ma femme. Elle tenais tout contre elle le petit lapin d'Elena, tout taché de sang, elle ne cessait de répéter le prénom de notre fille et celui de Radimir. Un éclat de métal lui avait perforer la rate et le foie elle se vidait de son sang, je n'ai rien pu faire. Elle est morte quelques minutes plus tard. Aucun pleure, rien je n'ai jamais retrouvé le corps de ma fille ni celui de mon frère. J'imagine que le bombardement a tout disloqué. Je n'ai pas pour habitude d'en parler je suis désolé pour vous non plus ça n'a pas dus être facile même si vous n'étiez qu'un bébé."

La guerre en Croatie a été traumatisante pour tout le monde. Je passe une main dans mes cheveux, la jeune femme semble bouleversé et aussi meurtris par un passé douloureux. je reprends

"Venez on va aller s'asseoir un peu là bas ça sera un peu plus calme vous ne semblez pas bien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dimanche comme un autre? (pv Elena)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dimanche comme un autre? (pv Elena)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [requete]logiciel streaming video comme sopcast sur pc
» Un gars comme un autre
» Shonen No Rakuen
» La Tristesse
» Que se passera t-il le jour de l'anniversaire de naruto?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GASPÉ, MY LOVE :: GASPÉ :: cash city :: le marché du coin-
Sauter vers: